Cuisine de rue ARRQ - Le plus important évènement de cuisine de rue au Canada est à Montréal!

Restauration · · Commenter

Logo Cuisine de rue Montréal«Les Premiers Vendredis» sont de retour en 2016 pour une 5e édition. Le 6 mai dernier, le premier des six vendredis de l’évènement eut lieu au Parc olympique de Montréal sur l’Esplanade Financière Sun Life. Sur le site : un peu plus de 50 camions et environ 17 000 visiteurs se sont déplacés pour savourer l’art culinaire de rue de Montréal.

À peine sorti de la station Pie-IX et j’entends la petite voix dans ma tête : « Diantre ! D’où provient cette odeur appétissante ? » Évidemment, je savais que c’était les foodtrucks qui n’étaient pas très loin. À l’entrée, une marée de gens attendait déjà pour accéder au site. Il était venviron 16h25. Je me faufile entre les têtes et j’accède au site. Je donne ma présence et les préparatifs allaient bon train avant la tempête festive.

L’événement en soi

Vous vous demandez sans doute : « Quelle est cet évènement ? » Les Premiers Vendredis met en vedette les camions de cuisine de rue. Il est organisé par l’Association des restaurateurs de rue du Québec (ARRQ) en partenariat avec la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec. C’est en 2012 que les deux fondateurs de l’ARRQ, Gaëlle Cerf et Guy-Vincent Melo, se sont lancés dans ce projet ayant comme objectif de mettre de l’avant l’identité culinaire distincte de Montréal. Pourquoi le mot « distincte » en caractère gras ? Parce que Montréal devient de plus en plus une destination de haute gastronomie. Du coup, la cuisine de rue de Montréal se différencie de celles des autres grandes villes, et donc nous avons droit à des camions de haute gastronomie avec les produits du terroir. L’évènement est célébré tous les premiers vendredis de chaque mois de mai à octobre. Il est le plus grand du genre au Canada avec plus de 50 camions ainsi qu’un peu plus de 17 000 visiteurs par journée d’activité.

Camions de cuisine de rue

Donc, vendredi le 6 mai, les visiteurs n’ont pas pris de temps à envahir la place. Les médias, dont je faisais partie, ont eu droit à une dégustation à une table réservée. Quel délice ! Ce fut probablement ma partie préférée de la soirée. Les dégustations ont été comme suit : tacos, croquette de poulet avec sirop d’érable ainsi que hot-dog. Le tout accompagné d’un thé glacé. Voilà qui débute bien la soirée.

J’ai eu l’opportunité de m’entretenir avec le président de l’ARRQ, Guy-Vincent Melo, et il mentionne qu'il s'agit d'un rassemblement unique à Montréal et au Canada, car c’est le seul évènement culinaire d’envergure au Canada mettant en vedette les fameux foodtrucks. Vancouver aussi est hôte d’un évènement de camions de cuisine de rue mais à plus petite échelle, soit entre 2 000 et 3 000 visiteurs, mentionne Guy-Vincent Melo.


Opportunité pour les artisans et les artistesArt local

Bien que «Les Premiers Vendredis» soient axés sur la nourriture, le concept est aussi de faire rayonner un pôle touristique de l’Est de l’île de Montréal. La programmation est principalement dédiée à la culture et aux différents acteurs de ce secteur de l’île, notamment avec un marché d’artisans sur les lieux.

Je vous dirais que la présentation du Stade olympique miniature en 3D a grandement piqué ma curiosité ainsi que la production de miel local sur les toits de Montréal.

Les artistes musicaux ont aussi leur heure de gloire. Sur place, on retrouvait des scènes de spectacle dont les concerts sont propulsés par SiriusXM Canada. Nous retrouvions quatre scènes sur le site ! Deux scènes étaient dédiées aux artistes émergents, une aux DJs et une située dans la zone familiale.

L’écologie à l’œuvre

«Les Premiers Vendredis» se veut aussi être un évènement écoresponsable !  Les camions de cuisine de rue minimisent leur impact environnemental grâce à la compensation énergétique depuis 3 ans. De plus, cette année, des centaines d’arbres sont distribués aux visiteurs pour compenser l’empreinte écologique des camions pour une année. L’ARRQ a dans sa mire une politique zéro-déchets avec l’utilisation des contenants compostables à bord des camions. N’est-ce pas fabuleux ? En plus d’appliquer des mesures de récupération en matières organiques lors des évènements.

Verdict final

Stade OlympiqueQuel impact peut générer un évènement de la sorte auprès de l’industrie touristique à Montréal ? Évidemment, étant le plus grand  au Canada, les touristes peuvent être attirés par ce type de célébration. Plusieurs visiteurs étaient originaires de la Rive-Sud de Montréal. De plus, à mon arrivée sur le site pour donner ma présence, j’ai pu percevoir un groupe de touristes internationaux qui ont profité de l’évènement.

Mon expérience initiatique des « Premiers Vendredis » est très positive. De plus, l’avenir m’avait réservé une rencontre avec une étudiante provenant de mon patelin. Merveilleuse coïncidence ! Durant toute la soirée, j’ai ressenti une atmosphère de joie, détendue et familiale. Comme si le temps était au ralenti. En me promenant partout sur le site, j’ai entendu des échos comme quoi il y avait assez d’espace pour marcher sans être bousculé. Personne ne se marchait sur les pieds. Les consommateurs l’ont vite remarqué et l’ont grandement apprécié. Pour la suite des choses, j’ai l’intention d’y retourner car c’est une expérience, à mon avis, vraiment enrichissante pour découvrir des nouvelles saveurs en plus de donner un coup de pouce aux artisans de produits locaux ainsi qu’aux artistes musicaux émergents.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le lien suivant : http://cuisinederue.org/les-premiers-vendredis-2/


Par Christian Aubé Vázquez
Étudiant en Techniques de tourisme - Collège LaSalle Montréal


Source : Communiqué de presse de l’ARRQ

Twitter

Agenda de l'industrie

du au
IncentiveWorks

le
Conférence et réseautage par Le Planificateur

du au
Sommet mondial de l'institut pour la paix par le tourisme

du au
GoMedia Canada

du au
Bienvenue Québec

Voir tous les évènements