L'ATE : 5 raisons d'en faire l'expérience

Professions de l'industrie · · Commenter

Déjà en août ? Diantre ! Je ne sais pas pour vous, mais on dirait que l’été a passé d’un claquement de doigts. Les trois derniers mois, j’ai eu l’opportunité de faire un stage ATE (Alternance Travail-Études), soit un stage en lien avec le tourisme, tout comme des dizaines de mes collègues du collège, que je salue via TourismExpress La Relève ! Voici donc pour vous, ladies and gentlemen, 5 raisons pour laquelle il est avantageux pour un étudiant de faire un stage de la sorte !

Notre réseau de contacts s’élargit

Au collège, on nous suggère souvent de s’impliquer à l’extérieur du cadre des cours. Je crois que ce n'est pas une mauvise idée. L’ATE est l’occasion idéale pour arriver sur le marché du travail avec de l'expérience déjà acquise.

On apprend davantage sur nos intérêts

Dans mon cas, lorsque j’ai intégré le programme Techniques en tourisme, je savais que c’était « mon » domaine. Cependant, avec les cours, je me rendais compte que le tourisme, c’est énorme ! L’ATE m’a permis de me rendre compte que mes intérêts étaient davantage dans l’industrie du voyage plutôt que l’industrie du tourisme.

Meilleure connaissance de l’industrie

C’est difficile que ce soit le cas contraire ! Forcément, en étant sur le terrain, on apprend doublement. Pour des guides, par exemple, ils peuvent voir à quel moment l’achalandage de touristes augmente au printemps, à quel moment cette dernière diminue à l’automne, les nationalités les plus fréquentes, leurs comportements, etc. Pour ma part, en tant que rédacteur d’une entreprise médiatique, j’ai appris davantage sur les pratiques médiatiques que sur le tourisme en soi. Une expérience dont je me réjouis !

Confirmation du champ d’études

L’ATE est l’exercice qui confirme si ce que nous étudions est le bon choix. Si l’ATE nous motive chaque journée de labeur, nous sommes dans la bonne voie. Dans mon cas, l’ATE m’a confirmé que j'étais dans le bon champ d’études et je dois suivre le chemin.

On ne sait jamais ce qui nous attend !

Effectivement, un stage ATE peut nous donner l’opportunité de rencontrer des personnalités ou faire face à des situations exceptionnelles. Ces moments peuvent nous être bénéfiques à l’avenir, car ... on ne sait jamais ! Pour ma part, j’ai eu l’occasion d’assister au lancement des courts-métrages Montréal Ignites de Tourisme Montréal, un souper gastronomique avec des acteurs touristiques du Kamouraska, assister à une conférence de presse en tant que journaliste, etc.

L’aventure tire à sa fin, mais il en reste une autre, puisqu’une fois que nous avons déniché notre stage la première année, automatiquement nous avons droit à la deuxième (nous ne pouvons par faire un premier stage ATE après deux ans). Ce que je retiens de cette expérience, c’est que les communications ne s’appellent pas pour rien “communications”. D'ici à la session d'hiver 2017, je préparerai déjà le terrain pour le deuxième stage ATE.

 

Par Christian Aubé Vazquez
Étudiant en Techniques de tourisme - Collège LaSalle

Twitter

Agenda de l'industrie

du au
IncentiveWorks

du au
Sommet mondial de l'institut pour la paix par le tourisme

du au
GoMedia Canada

du au
Bienvenue Québec

du au
Congrès 2017 d’Aventure Écotourisme Québec

Voir tous les évènements