La cuisine collective a un visage : Amélie Morency – fondatrice de THE FOOD ROOM

Restauration · · Commenter

Amélie Morency – fondatrice de THE FOOD ROOMLe 13 avril dernier, l’Association des Restaurateurs du Québec (ARQ) tenait le Salon ARQ Contacts Montréal, jumelé pour l’occasion au Sial Canada. Événement dédié aux restaurateurs, hôteliers et autres professionnels de l’alimentation, on y dressait un bilan de l’industrie où les entrepreneurs ont « la vie dure ». En 2015, 303 restaurants ont fait faillite au Québec. Davantage, rares sont ceux qui survivent au-delà de 9 ans, soit seulement 15,3 %. Après seulement cinq ans d’exploitation, c’est plus de 71 % des restaurateurs qui ferment leurs portes. Une jeune femme ambitieuse pourrait cependant changer la donne : Amélie Morency.

Diplômée de l’ITHQ, ses quelques années comme travailleuse autonome (service traiteur) auront permis à Amélie Morency de comprendre la dure réalité et les risques financiers liés au démarrage d’un service de restauration.

Pour dire simplement, la cuisine coûte excessivement cher. S’équiper professionnellement peut coûter entre 150 000$ et 400 000$, sans parler des frais de location de l’espace, des taxes, des permis, etc. À ce prix, rajoutez que vous n’avez probablement pas encore validé votre menu ou commencer à remplir un carnet de fidèles clients.

Le déclic lui est ainsi venu suite à la fin d’un partenariat avec un propriétaire de cuisine : pourquoi ne pas créer un espace culinaire collaboratif où les entrepreneurs peuvent partager collectivement leurs ressources ? Une réflexion toute simple qui pourtant pourrait être la clé du redressement de l’industrie de la restauration.

Imaginez, au lieu d’endosser l’équivalent de l’hypothèque d’une maison, vous pouvez maintenant signer un bail de 700$ à 2000$ pour quelques mois, le temps de valider si votre formule est gagnante ou pas. Vous avez accès à de l’équipement de qualité, mais surtout - à l’instar d’un espace de restauration traditionnel - vous avez aussi accès à des services juridiques, des formations, des carnets de fournisseurs et un environnement de travail bonifié par l’apport des autres entrepreneurs vivants la même réalité que vous. Un véritable tremplin permettant aux entrepreneurs de se développer et d’acquérir suffisamment d’expérience pour atteindre leurs ambitions.

Cet espace a un nom : THE FOOD ROOM. C’est un nom que vous entendrez très certainement circuler, car depuis son passage à l’émission « Dans l’œil du Logo Food RoomDragon », le projet d’Amélie Morency est prisé des investisseurs. Lauréates du concours Entrepreneurs Émergents de la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman, on lui souhaite d’ailleurs toutes ses chances à C2 Montréal du 24 au 26 mai prochains pour trouver des partenaires clés et réaliser son ambitieux plan d’affaires. Qui sait, peut-être verrons-nous ses cuisines collectives aux États-Unis et en Europe dans un futur proche ? Dans tous les cas, la première THE FOOD ROOM est attendue pour juin 2016. Les intéressés peuvent consulter le site internet (très joli) pour plus de détails.

Félicitation Amélie et continue d’inspirer la relève!


Par Simon Trépanier
Entrepreneur

Sources :
Événement WeWork - The FOOD ROOM passe à Dans l'oeil du dragon!!!
Association des restaurateurs du Québec,  http://www.restaurateurs.ca/portrait-de-lindustrie
Radio-Canada – Rubrique « Dans l’œil du Dragon », http://dragon.radio-canada.ca/les-candidats/40137-The-FoodRoom
C2 Montréal – Concours Entrepreneurs Émergents, https://www.c2montreal.com/fr/entrepreneurs/laureats-du-concours-entrepreneurs-emergents/

Twitter