Musée du Louvre : stratégies de communication et relations publiques

Tourisme, À l'international · · Commenter


FRANÇOIS MORI/AP « On ne retient rien de l’intellectuel, on ne retient que de l’émotion ». Ces mots sont signés de Gérard Depardieu, et il semblerait que ce soit effectivement une recette gagnante. Le plus célèbre des musées avec la crème des collections, une architecture unique le tout en plein cœur de Paris ne suffit plus au Musée du Louvre. Il est donc impératif de sans cesse renouveler le pacte avec les visiteurs et attirer les nouvelles générations. Immersion au travers de quelques exemples de stratégies de communication et de relations publiques d’un des maitres des musées. 




 

MONA LISA FAIT TOUJOURS RECETTE ET S'ASSOCIE AVEC WILL.I.AM 

C’est le tableau le plus connu à travers la planète, c’est l’emblème par excellence du Musée du Louvre, un peu comme sa signature. Les touristes la contemplent (plus ou moins) et les spécialistes de la Com’ eux la revisitent à leur sauce. Le Musée du Louvre rajeunit son image en créant un partenariat plutôt surprenant, avec l’artiste américain Will.i.am, chanteur du groupe Black Eyed Peas. Au travers d’une vidéo de visite de plus de 13 minutes au sein du Musée, l’interprète explique son admiration pour le musée, et pourquoi il est important de garder cette culture et ce patrimoine par lequel il tire beaucoup d’inspiration. Bref, Will.i.am semble apprécier fortement les lieux, et le communique plutôt bien sur les réseaux sociaux. Une stratégie qui semble gagnante, qui sort des circuits classiques des stratégies de communication des entités culturelles. Pour prouver qu’il s’inspire beaucoup des œuvres du musée pour ses productions, Will.i.am n’a pas hésité à en faire une musique (plutôt entrainante) intitulée Mona Lisa Smile. Le clip vidéo a d’ailleurs été tourné entièrement au Musée, en harmonie parfaite avec la Joconde. À vous d’en juger.


 


LE CAS DE L'ARTISTE JR ET LA FACE CACHÉE DE LA PYRAMIDE

JR au LouvreVous en avez souvent entendu parler dans les médias ces derniers jours ! Les touristes de passage à Paris, eux, ne l’ont certainement pas raté ! Je parle de l’immense photographie apposée sur l’une des faces de la pyramide du Louvre. Cette photographie en noir et blanc reprend l’architecture présente derrière l’édifice de la pyramide. C’est l’artiste JR, à l’origine de plusieurs initiatives du genre à travers le monde qui, avec la direction du Louvre, a donné l’illusion de la disparition de cette fameuse pyramide de verre.

“L’artiste français a ainsi recouvert la face la plus photographiée de la construction de verre conçue par Pei par le morceau de façade qu’elle cache habituellement, révélant ce que l’on ne regarde plus depuis la fin des années 1980, époque où l’irruption du monument, point d’entrée dans le musée, avait d’ailleurs créé une forte polémique… L’installation sur la Pyramide restera visible jusqu’au 27 juin. Avec des embouteillages en vue à toute heure : une anamorphose ayant la particularité de n’offrir l’illusion que depuis un seul point de focale, une nouvelle queue se forme désormais spontanément devant ce point de vue stratégique”  (Le Monde).

C’est plutôt efficace, quand on pense au nombre de fois qu’est photographié le monument quotidiennement… Belle stratégie pour une visibilité sur les réseaux sociaux notamment.

STRATÉGIE D'EXPORTATION D'UNE MARQUE À PART ENTIÈRE 

Un dernier point fort de la stratégie du Louvre et l’exportation. En tant que marque à part entière, le Louvre bénéficie désormais d’une notoriété planétaire, alors pourquoi ne pas en profiter ? Saviez-vous qu’il existe d’autres musées du Louvre ? Il en existe deux pour être précis. 
Le premier se trouve toujours en France, dans la ville de Lens. Le second est encore en construction, et se trouvera aux Émirats arabes unis, dans la ville d’Abu Dhabi. Il sera livré fin 2016 selon le dernier calendrier. Pour comprendre clairement pourquoi le Louvre est devenu au fil du temps une marque, voici un bref aperçu du positionnement stratégique du Musée du Louvre, à l’heure d’aujourd’hui.

Les domaines d’expertise reconnus au Musée du Louvre :

- Les arts, la culture classique, patrimoine commun de l’humanité
- L’histoire : des civilisations / de l’humanité / des sciences humaines / du monde
- La beauté, l’esthétique
- La France : culture / raffinement français, histoire de France
- Le passé, comme clé de compréhension du monde actuel


Les valeurs véhiculées par le Louvre :

- Esthétique, raffinement
- Humanisme, universalisme, ouverture
Excellence, qualité
- Découverte, développement
- Partage, générosité


Les rôles que l’on s’attend à le voir jouer :

- Education, initiation, découverte, faire progresser
- Lien, dialogue, échange
- Innover, être dans son époque

Le marché que le musée du Louvre souhaite passer avec son prestataire/partenaire a pour objet la définition pour le musée du Louvre :

- De sa stratégie de marque opérationnelle
- De sa politique de licences de marques ainsi que leur mise en œuvre dans le cadre d’un mandat d’agent de licence.

 


Par Julien Champainne
Co-fondateur Litchie Rose
Étudiant en B.Sc Communication - Université de Montréal
Diplômé Bachelor en Hôtellerie Internationale - Vatel Business School Hotel & Tourism Management
Diplômé Études Supérieures en Tourisme - Université de Perpignan Via Domitia

 

Sources :

Publi-info : une nouvelle stratégie de marque pour le Louvre, INfluencia, 23 octobre 2013
Pour son apparition au Louvre, JR fait disparaître la Pyramide, Le Monde, 28 mai 2016

Twitter