Nomad Talks : apprendre à voyager à temps plein

Tourisme · · Commenter

Nomad TalksLa dernière idée de génie des Nomad Junkies ? Les Nomad Talks. Les deux fondatrices – Safia Dodard et Émilie Robichaud – n’en pouvaient plus de seulement nous écrire sur leur webzine : elles voulaient nous parler en personne ! Le concept: une série de conférences sur le mode de vie nomade, livré par des voyageurs d'ici lors d'un de leurs passages à Montréal. La première édition a eu lieu au Brasseur de Montréal mardi le 24 mai dernier.

LE LIEU

De prime abord, il faut noter que les deux nomades ne s'attendaient aucunement à une si grande quantité de participants ! Nous les avons agréablement surprises. Le hic, c'est que cette affluence imprévue a eu un assez grand impact sur la logistique. La file d'attente à l'entrée n'en finissait plus, ce qui a beaucoup retardé l'horaire prévu. De plus, la salle n'était clairement pas conçue pour accueillir une conférence puisque les deux fondatrices nous ont pratiquement parlé dans le noir. Le plus important - le son - a du moins sauvé la chandelle: on ne les voyait pas, mais on les entendait ! L'ambiance chaleureuse et festive du Brasseur de Montréal s'est chargée de rapidement nous faire oublier le reste.

Nomad Talks au Brasseur de Montréal

LA CONFÉRENCE

Une fois que tous les «accros au mode de vie nomade» eurent franchi la porte, la conférence a commencé avec un résumé des débuts du blogue. Émilie Robichaud a raconté qu'elle a pris la décision de lâcher son poste en communication (pour lequel elle avait étudié jusqu'à la maitrise), car elle ne tenait plus en place et souhaitait voyager quotidiennement plutôt que de  constamment attendre à ses prochaines vacances. Safia Dodard nous a confié une histoire très semblable: précédemment chargée de comptes en publicité, elle a préféré se lancer à l'aventure autour du monde, ce qui ne l'a pas empêché d'obtenir des contrats intéressant à l’international avec diverses entreprises, comme Cavalia. Les deux jeunes femmes sont la preuve qu'il est possible de voyager à long terme sans s'endetter… en même en travaillant !

Conférencières Nomad Talks

Suite à cette courte mise en situation, les nomades sont allées dans le plus concret: comment peut-on voyager avec moins de 1000 $ par mois ?

Il faut tout simplement voyager avec stratégie:

  • Voyager lentement
  • Être flexible et s'adapter
  • Opter pour des itinéraires plus longs, mais moins couteux
  • Utiliser sa logique
  • Voyager en basse saison
  • Éviter d'acheter des biens de consommation
  • Utiliser la règle du 80/20 (en toutes circonstances !)
  • Partager avec d'autres voyageurs


​En plus d'appliquer ces trucs quotidiennement, devenir un «digital nomad» est aussi une option intéressante ! Ça permet d'avoir une bonne rentrée d'argent même en étant à l'étranger. Plusieurs sites aident les travailleurs autonomes à trouver un emploi numérique (Upwork, Crew.co, Freelancer, Pige.Québec, etc.). Les Programmes Vacances-Travail (PVT) pour les jeunes de moins de 30 ans sont aussi très utiles pour obtenir un travail à l'étranger et être encore plus immergé dans la culture locale.

Plusieurs autres petits trucs ont été mentionnés par Safia Dodard et Émilie Robichaud, mais ils seront probablement détaillés davantage par leurs collaborateurs dans les prochains Nomad Talks !

LE PUBLIC

Au-delà du contenu de la conférence, l'aspect le plus plaisant de la soirée était sans doute les gens présents. Ils étaient pratiquement tous des voyageurs aguerris ou, du moins, des esprits libres. Les yeux rivés sur les conférencières, on voyait bien qu'ils visualisaient ardemment leurs prochains voyages dans de contrées lointaines. Suite à la conférence, on se croyait presque dans une auberge de jeunesse tellement tout le monde était facile d'approche ! Les conférencières aussi ont participé au bal tout sourire au lieu de fuir comme plusieurs professionnels le font dès que leur temps est écoulé sur scène.

Ce premier Nomad Talk était donc tout un succès et on espère pouvoir participer à de nombreuses autres éditions. L'événement a permis de voyager sans aller bien loin. Il y a définitivement un public pour ce type d'information… un public qui sera certainement en rotation puisque plusieurs partiront à l'aventure avant même de pouvoir assister à la prochaine soirée !


Par Julie-Anne Perrault
Étudiante au B.A.A. en gestion du tourisme et de l’hôtellerie – ESG UQAM
Chargée de communication chez Kéroul
Réalisatrice de Montréal Mobile

 

Twitter

Agenda de l'industrie

du au
IncentiveWorks

du au
Sommet mondial de l'institut pour la paix par le tourisme

du au
GoMedia Canada

du au
Bienvenue Québec

le
Congrès et Prix Excellence Tourisme

Voir tous les évènements